Saint-Houardon (de), Jean

Nobles en Bretagne


Eñvorenn

21 x 30, 490 + 520 pages

Inédit

Cent cinquante ans après le début de la parution de la somme de Pol Potier de Courcy, il convenait de reposer à plat l’étude de la noblesse bretonne. C’est le travail entrepris dans les deux volumes de Nobles en Bretagne par Jean de Saint-Houardon qui, doté des moyens d’investigation actuels peut corriger certaines erreurs des auteurs qui l’ont précédé.

Plus de détails

150,00 €

En savoir plus

Les deux volumes ne sont pas vendus séparément.

Volume 1 :

Dans sa première partie, La Noblesse en Bretagne, essai historique d’une centaine de pages, l’ouvrage rappelle ce que fut la noblesse, son principe et sa réalité dans le temps, s’attarde sur sa spécificité bretonne, cite sa place dans l’Histoire de France ainsi que dans celle de la Province et de ses institutions, notamment lors de certains événements majeurs.
Après cette présentation de l’histoire et des principes qui ont régi le second ordre en Bretagne, il réunit trois catalogues distinguant les familles qui furent nobles en Bretagne :

• Le premier nobiliaire énumère les 404 familles subsistantes, toujours présentes et connues, dont les premières attaches nobles ou les maintenues de noblesse (arrêts ou ordonnances portant confirmation de noblesse) furent bretonnes. Tous ces noms ont été portés par des sujets ayant illustré l’histoire du duché, puis celle de la province. Ne figurent pas dans cette liste les familles nobles qui, bien qu’installées en Bretagne, sont originaires d’une autre province où leur noblesse a été maintenue, à l’exception, toutefois, de celles qui ont été aussi maintenues nobles en Bretagne par un acte (ordonnance de l’Intendance, arrêt du Conseil ou du Parlement de Bretagne), et de quelques autres qui, par leurs alliances, leurs possessions et leurs actions, se sont enracinées en Bretagne, ces dernières étant traitées dans un chapitre séparé qui clôt ce nobiliaire des familles subsistantes.

• Le deuxième nobiliaire liste les 284 familles connues pour s’être fondues dans les 404 familles subsistantes.

Le premier volume se conclut par l’Armorial des familles subsistantes qui reproduit  en quadrichromie les 400 blasons réalisés par Ségolène de Pas.


 Volume 2 :
 
• Le troisième nobiliaire, qui s’étale sur l’ensemble des 520 pages du second volume, énumère celles qui sont tombées en roture, se sont perdues dans les mémoires, et le plus souvent se sont fondues, – éteintes ou ayant postérité – mais sont tombées dans l’oubli. Les notices de ces 3000 familles non subsistantes constituent donc en quelque sorte une « réserve » de données dans laquelle ne manqueront pas de piocher les amateurs explorant leur arbre généalogique.

Il convient de considérer ces trois nobiliaires comme un tout, listant l’intégralité des ancêtres (au moins spirituels mais aussi souvent biologiques) des familles toujours représentées.

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Nobles en Bretagne

Nobles en Bretagne

Cent cinquante ans après le début de la parution de la somme de Pol Potier de Courcy, il convenait de reposer à plat l’étude de la noblesse bretonne. C’est le travail entrepris dans les deux volumes de Nobles en Bretagne par Jean de Saint-Houardon qui, doté des moyens d’investigation actuels peut corriger certaines erreurs des auteurs qui l’ont précédé.

Donnez votre avis

17 Autres livres dans la même catégorie :

Auteurs

PayPal